Quels seront les impacts du coronavirus sur l’évolution du taux du crédit immobilier?

Actuellement, le monde entier est sous l’emprise d’un virus mortel : le coronavirus, connu sous l’appellation COVID-19. L’impact néfaste de ce virus s’est déjà fait sentir sur la plupart des entreprises et les activités dans le monde entier. Et la France n’a pas su s’échapper à ce virus.

Depuis le 17 mars 2020, le gouvernement Français a pris beaucoup de mesures, comme les mesures de confinement pour tout le pays. Mais, la question qui se pose concerne l’impact de cette pandémie sur le taux de crédit immobilier. Mais, avant de répondre à cette question, il serait plus judicieux de faire un bilan sur la situation du taux de crédit immobilier avant l’apparition du coronavirus.

Le bilan du taux de crédit immobilier avant le coronavirus

Nul n’est sans savoir que jusqu’à l’arrivée du coronavirus, le taux du crédit immobilier était au plus bas. D’ailleurs, durant l’année 2019, les acheteurs ont pu avoir des crédits immobiliers avec un taux d’intérêt inférieur à 1%. Mais, au début de l’année 2020, ce taux d’intérêt a connu une petite remontée. Pour information, l’OAT ou l’obligation assimilable au trésor était négatif en 2019, soit -0,49%. À noter que les taux des OAT sont des indicateurs permettant de déterminer les taux donnés aux particuliers, aussi bien dans le cadre d’un crédit immobilier que dans les fonds dans l’assurance-vie. Mais, si telle est la situation avant le coronavirus, quelle pourrait être la situation après le coronavirus?

La situation du taux de crédit immobilier après le coronavirus

Il a été mentionné antérieurement que le taux du crédit immobilier a connu une hausse au début de cette année. Malheureusement, cette remontée serait encore plus excitée par le virus. En effet, actuellement, on sait que l’OAT sur 10 ans est repassée en termes positif avec un taux de 0,10%. Mais, outre l’OAT, il est encore très difficile d’estimer la conséquence du coronavirus, car on sait tous que le marché du crédit est en suspens. Ainsi, à cette heure précise, les banques n’accordent aucun crédit.

Par ailleurs, il est important de souligner que la conséquence de cette situation de crise sur les taux de crédit immobilier dépendra de plusieurs points, notamment, la durée du confinement, l’annonce de nouvelles mesures, etc. À noter que si la période de confinement se prolongera, cela provoquerait l’écroulement des demandes sur plusieurs semaines. Dans ce cas, les banques pourraient encore maintenir le taux actuel.

Quels seront les impacts du coronavirus sur les offres de prêt immobilier et les demandeurs?

Avec le confinement, tous les secteurs d’activité ont été gravement touchés. D’ailleurs, toutes les banques ainsi que les assureurs ont diminué leur personnel présent en agence et ont établi le télétravail, voire même fermé les agences durant cette pandémie. Avec la réduction de l’économie, on doit également s’attendre au décroissement dans l’analyse des dossiers. De plus, les banques n’accordent plus de nouveau crédit. Par conséquent, trouver un nouvel acquéreur prendra beaucoup plus de temps que d’habitude. Ainsi, il serait plus judicieux de rallonger la durée de transaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *